Expertise Général Nouveauté

Une année de RGPD: ce que cela a (n’a pas) donné

Avatar
Écrit par Vandelanotte

Le 25 mai, cela fera tout juste un an que le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) tant redouté est entré en vigueur. Aujourd’hui, il n’y a plus aucune trace de la panique qui régnait à l’époque. Ne s’est-il vraiment rien passé au cours de l’année écoulée?

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est entré en vigueur avec un parcours préalable assez intense. De nombreuses actions s’imposaient et, si nous avions cru les bruits qui couraient, pratiquement toutes les entreprises auraient d’ores et déjà écopé d’une amende. Une année plus tard, il n’en est rien ou si peu.

Les conséquences sont donc limitées grâce à l’importante contribution de l’Autorité de Protection des Données (en abrégé APD). L’APD – dont les pouvoirs ont d’emblée été élargis notamment en lui conférant la compétence d’appliquer les règles du RGPD – a remplacé la Commission de protection de la vie privée. Les onze premiers mois, l’APD n’avait en effet que peu de pouvoir. Il a fallu attendre la fin avril 2019 et la nomination d’un nouveau comité directeur pour pouvoir enfin compter sur du changement.

Entre-temps, le Président David Stevens a déjà annoncé que la période où l’on pouvait se la couler douce et ne pas se soucier du RGPD était terminée. Nous ne savons pas encore comment cela fonctionnera au juste, mais si nous regardons ce qui se passe chez nos voisins du Nord et du Sud, nous avons intérêt à être bien préparés.

Situation dans nos pays voisins

Amendes

Qu’en est-il maintenant?

Postez un commentaire

Uw naam wordt privé weergegeven op de website en is niet zichtbaar voor anderen. Uw e-mailadres wordt opgeslagen maar niet gepubliceerd.