Avocats Général Nouveauté

​Le gouvernement poursuit sa lutte contre la traite et le trafic des êtres humains

Écrit par Koen Geens

Le Conseil des Ministre a décidé, sur proposition du Ministre de la Justice Koen Geens et de la Secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances Zuhal Demir, de transférer le budget des centres d’accueil spécialisés pour les victimes de la traite des êtres humains de l’Egalité des chances à la Justice. Les centres pourront en outre faire appel jusqu’en 2019 à un financement supplémentaire de 250.000 euros par an de la part de ces deux départements.

Ceci doit permettre de finalement stabiliser le budget des centres et mettre fin à des solutions ponctuelles qui par le passé devaient chaque fois être trouvées pour parvenir à financer les centres.

Les centres d’accueil constituent un acteur important dans la lutte contre la traite des êtres humains. Ils offrent un accueil aux victimes accompagné d’une aide psychologique et médicale et d’une assistance juridique à la condition que les personnes collaborent activement avec la Justice afin de condamner les trafiquants.

Un budget principal était jusqu’à maintenant centralisé à l’Egalité des chances. Le Ministre de la Justice est responsable de la coordination de la politique en matière de lutte contre la traite des êtres humains. Il est dès lors logique que le budget soit intégré à l’avenir dans celui de la Justice.

Force est de constater que les condamnations pour traite des êtres humains ont augmenté en 2016, étant passées d’une centaine les années précédentes à 127 condamnations. La Belgique se trouve ainsi être l’un des pays au niveau européen connaissant un nombre élevé de condamnations relatives à ce phénomène. Les victimes de ces délits sont exploitées économiquement et sexuellement. Il s’agit d’un esclavagisme moderne qui doit continuer à être combattu.

La lutte contre la traite et le trafic des êtres humains reste une priorité du gouvernement en matière de sécurité. Le gouvernement confirme par cette décision sa volonté de renforcer sa politique en matière de traite et de trafic des êtres humains.

Koen Geens : «Les centres d’accueil spécialisés  pour les victimes de la traite des êtres humains sont des acteurs importants dans la lutte contre la traite des êtres humains. C’est donc un bonne chose que le budget soit transféré à la Justice, le département qui coordonne la lutte contre la traite des êtres humains. Ils offrent un accueil aux victimes, ainsi qu’une aide psychologique et médicale et une assistance juridique. Ils constituent dès lors un maillon crucial dans la lutte contre la traite des êtres humains. Par cette décision, nous garantissons avec le gouvernement un financement correct des centres et nous poursuivons la lutte contre la traite et le trafic des êtres humains. »

Zuhal Demir: « Je suis contente que les centres spécialisés d’accueil des victimes de la traite des êtres humains seront enfin et définitivement intégrés chez Justice, après une longue odyssée. C’est là que ces centres doivent être hébergés. En même temps je suis encore plus contente que nous puissions garantir ensemble que le financement de ces centres, qui font un excellent travail tous les jours, sera garanti pour les années à venir. La certitude concernant le financement est essentielle pour que ces centres puissent se concentrer sur leur tâches de base. Je leur souhaite tout le succès du monde. »

Communiqué de presse du 23 novembre 2017.

Postez un commentaire

X